Scientifique j’ai été, scientifique je reste, du moins en termes de curiosité naturelle et d’appétence pour les projets à caractères scientifiques et technologiques. Mon goût naturel et ma passion pour le monde de l’exploration nourrissent aussi cette vision que j’ai de l’aventure humaine qu’elle se déroule sous la mer ou dans l’espace.Je conserve de mes missions aux îles Kerguelen, de mes plongées sous les glaces de l’Arctique ou de l’Antarctique, de mes expéditons sous-marines aux quatre coins de la planète océan une passion immodérée pour l’exploration du monde sous-marin dont je suis depuis bientôt 40 ans tous les rebondissements. J’ai eu la chance de rencontrer tous les grands explorateurs marins de la deuxième moitié du XXème siècle, Jacques-Yves Cousteau, Alain Bombard, Paul-Emile Victor, Jacques Picard… et de les côtoyer de manière très proche et très suivie pour certains d’entre-eux. Ils m’ont naturellement marqué de leur vision et de leur aura.

Depuis j’ai eu aussi la chance de découvrir le monde de l’espace et la confrérie des astronautes toute aussi passionnante. Et leurs aventures, tellement proche de ce que vivent les aventuriers des abysses : Jean-Loup Chrétien, Jean-François Clervoy, Michel Tognini, Claudie et Jean-Pierre Haigneré pour les Français, Scott Carpenter et Dan Goldin ancien administrateur de la NASA, les Russes Vladimir Titov et Sergueï Krikaliov, la Malais Sheikh Muzafar Shuki…

Que ce soit à travers le projet SeaOrbiter ou mon projet de colloque mer et espace, je me passionne désormais pour ces interactions entre ces deux mondes : « Deux grandes aventures, les conquêtes spatiales et océaniques, ouvrent les perspectives pluridimensionnelles de notre futur. De part et d’autre du miroir de la surface de l’océan, les pionniers des espaces céleste et sous-marin partagent finalement des rêves symétriques… »